100%

Menu

Recherche

Dido and Aeneas

Opéra/Opérette

Dido and Aeneas

Les 22 et 23 Avr.
1h15
Opéra Grand Avignon
À partir de 10€
Dido and Aeneas - Opéra Grand Avignon

Opéra de Purcell

Que voit-on dans le miroir de sorcière ?

Énée s’éloigne de Troie en flammes, tournant dans sa tête les mots de l’oracle : il fondera la nouvelle Troie en Hespérie et cette cité se nommera Rome… La déesse Junon poursuit le héros de ses foudres à travers la Méditerranée et fomente une tempête qui le pousse sur les côtes africaines. C’est là qu’il connaît une idylle avec la fondatrice de Carthage, reine bâtisseuse et fine diplomate, Didon. Mais le destin ne leur laisse aucune chance : Rome est vouée à détruire Carthage… C’est Virgile, l’Homère latin, qui prête le sujet du livret tiré de l’Énéide.

D’une sensibilité étrangement moderne, l’histoire que nous conte Dido and Æneas atteint une intensité psychologique fascinante. Une grande souveraine a-t-elle le droit d’être amoureuse, comme une adolescente enfiévrée ? Le sort qui s’acharne contre elle prend le visage non plus d’une déesse mais d’une Magicienne secondée de deux Sorcières – transposition ingénieuse de la déité antique, dans un monde où la sorcellerie en fait encore trembler plus d’un… Lorsque Henry Purcell compose son opéra, dans les années 1680, la chasse aux sorcières sévit encore en Angleterre. La dernière sera brûlée en 1727.

Le fantastique est bien réel. Où donc porter le regard ? Entre l’obscure grotte aux sorcières et l’âme claire de Didon, l’œuvre fait éclore un univers foisonnant de créatures et de mirages animé par deux forces : la magie et le pouvoir. Petit objet court et dense où l’on mire mille choses impossibles comme dans un miroir « œil de sorcière », l’unique opéra de Purcell dure à peine plus d’une heure. Que trouve-t-on finalement dans ce chef d’œuvre du baroque anglais ? La délicatesse précieuse du XVIIe siècle, le surnaturel shakespearien, la mythologie romaine, les ballets inspirés de la mode française… et au centre de l’image, un détail d’importance : la couronne anglaise.

La mise en scène de Benoît Bénichou propose une vision intériorisée, les circonvolutions conscientes et inconscientes des personnages guident les illusions théâtrales. Didon prend l’habit de la reine Élisabeth Ière, enfermée dans un décor hostile et abstrait. Nathalie Gendrot

Production Arcal, compagnie nationale de théâtre lyrique et musical. Coproduction Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines Scène nationale. Partenaires artistiques Ensemble Diderot. Résidence de création Théâtre Sénart Scène nationale. Soutiens Arcadi Île-de-France, Spedidam. Mécénat Fondation Orange – partenaire de l’Ensemble Diderot et de Didon & Enée

Distribution

Direction musicale
Violon Johannes Pramsohler
Mise en scène Benoît Bénichou
Mouvement Anne Lopez
Dramaturgie direction artistique Catherine Kollen
Scénographie Mathieu Lorry-Dupuy
Collaboration à la scénographie Lara Hirzel
Lumières Caty Olive
Costumes Alain Blanchot
Adaptation musicale Frédéric Rivoal, Johannes Pramsohler
Édition Brian Clark

Didon, reine de Carthage (Vénus, Magicienne) Chantal Santon-Jeffery
Énée, prince troyen (Phœbus, l’Esprit le Marin) Romain Bockler
Belinda, sœur de Didon (2e Néréide, 1re sorcière) Daphné Touchais
Seconde Dame (1re Néréide, 2e sorcière) Anna Wall
Ensemble Diderot

Séances

  • Vendredi 22 avril 2022 à 20h30

  • Samedi 23 avril 2022 à 20h30

Lieu

Opéra Grand Avignon

Opéra Grand Avignon

Voir sur la carte

Place de l'Horloge 84000 Avignon

Réserver
Partager