Site officiel de l'Opéra Grand Avignon
  • NOUVEAU

    Lire la suite

    Gratuit

  • Le Feuillet de l’Opéra

    Blog signé Marianne Millet

  • 4ème concours OPÉRA Raymond Duffaut JEUNES ESPOIRS

    Du 26 au 29 septembre 2018

    A l'Opéra Confluence - Avignon

    Lire la suite

    Tarif unique 15 euros Hors abonnement

  • SAISON 2018-2019

    ÉGALITÉ

SAISON ÉGALITÉ 2018

Réactualisation du site internet en cours… Merci de votre patience !
En attendant, vous pouvez télécharger la brochure de saison ICI

Il mondo alla roversa

  • Dates
Samedi 2 février 2019 à 20h30
Dimanche 3 février 2019 à 14h30
A l'Opéra Confluence - Avignon
  • Infos pratiques
  • Tarifs : A partir de 13 euros
  • Durée : 2h30

    CONFÉRENCE
    "Le monde à l'envers"
    par Marielle Khouri
    > Samedi 2 février à 17h
    Maison Jean Vilar

 
 

Opéra-bouffe en trois actes
de Baldassare Galuppi
Livret de Carlo Goldoni

 
Direction musicale Françoise Lasserre
Mise en scène Vincent Tavernier
Scénographie Claire Niquet
Costumes Erick Plaza-Cochet
Lumières Carlos Perez
 
Tullia Marie Perbost
Rinaldino Armelle Marq
Aurora Dagmar Saskova
Cintia Alice Habellion
Graziosino Olivier Bergeron
Giacinto David Witczak
Ferramonte João Pedro Coelho Cabral
 
Orchestre Akadêmia
Chœur de l’Opéra Grand Avignon

 
 
Avec son opéra-bouffe, Goldoni se propose d’abord de déclencher le fou-rire des spectateurs, et surtout d’offrir à Galuppi un scénario plein « d’effets ». C’est précisément à l’écoute de la partition que se manifeste le caractère allègre, loufoque et truculent de l’œuvre. Surtout, surtout, donc, ne nous hâtons pas trop d’extraire une forte morale de la farce – ce qui ne veut pas dire que cette « extravagance » ne contienne pas quelques saines leçons pour chacun des deux sexes… Puisque la fantaisie semble le maître mot du « Mondo alla roversa », renversons à notre tour la réalité du monde, et donnons-nous les moyens de parcourir «cul par-dessus tête» cette mystérieuse île des antipodes où Goldoni et Galuppi placent leur action.
Rêvons. Que toute cette histoire invraisemblable (?…) soit le rêve (ou le cauchemar !) d’un des personnages de l’intrigue, qu’on verra dès l’ouverture, après s’être endormi tranquillement auprès de son conjoint, prendre le large sur un lit devenu bateau, pour aborder aux rivages de l’empire des Femmes… Un point reste cependant à résoudre : sera-ce le songe de l’épouse – ou de l’époux ? Et au réveil, que décidera-t-elle (ou il) de faire ?
Vincent Tavernier
 
 
En co-production avec l’Opéra de Reims et Akadêmia

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Nom*
  • E-mail*
  • Site web
  • Message*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.