Site officiel de l'Opéra Grand Avignon
  • NOUVEAU

    Lire la suite

    Gratuit

  • Le Feuillet de l’Opéra

    Blog signé Marianne Millet

  • 4ème concours OPÉRA Raymond Duffaut JEUNES ESPOIRS

    Du 26 au 29 septembre 2018

    A l'Opéra Confluence - Avignon

    Lire la suite

    Tarif unique 15 euros Hors abonnement

  • SAISON 2018-2019

    ÉGALITÉ

SAISON ÉGALITÉ 2018

Réactualisation du site internet en cours… Merci de votre patience !
En attendant, vous pouvez télécharger la brochure de saison ICI

Mam’zelle Nitouche

  • Dates
Samedi 16 mars 2019 à 20h30
Dimanche 17 mars 2019 à 14h30
A l'Opéra Confluence - Avignon
  • Infos pratiques
  • Tarifs : A partir de 13 euros
  • Durée : 2h20

 
 

Vaudeville – Opérette en trois actes de Hervé
Livret d’Henri Meilhac et Albert Millaud

 
Direction musicale Christophe Grapperon
Mise en scène, scénographie, costumes
et maquillage Pierre-André Weitz
Chorégraphie Iris Florentiny
Lumières Bertrand Killy
 
Denise de Flavigny Lara Neumann
La Supérieure / Corinne Miss Knife
La Tourière / Sylvia Sandrine Sutter
Lydie Clémentine Bourgoin
Gimblette Ivanka Moizan
 
Le Major, comte de Château-Gibus
Eddie Chignara
Le directeur Antoine Philippot
Célestin Damien Bigourdan
Fernand de Champlatreux Samy Camps
Loriot Olivier Py
Gustave, officier Pierre Lebon
Robert, officier David Ghilardi
Le régisseur Piero alias Pierre-André Weitz
 
Orchestre Régional Avignon-Provence
Chœur de l’Opéra Grand Avignon

 
 
Mam’zelle Nitouche, même si elle n’est pas la dernière œuvre d’Hervé, peut être regardée comme son testament musical, ou tout au moins l’accomplissement de sa carrière. L’ouvrage, dont le sujet s’inspire de la vie même du compositeur – un organiste de couvent devenant homme de théâtre et compositeur léger à la nuit tombée –, mélange habilement le ton comique d’après 1870 (celui de Lecocq, en particulier), l’esprit des revues de café-concert et le rythme effréné du théâtre parlé hérité de Labiche. D’ailleurs, à la création en janvier 1883, l’œuvre était intitulée « comédie-vaudeville », mention qui dit assez combien l’action y est tout, et la musique plus spécifiquement destiné à des « numéros » spirituels de solistes. Le rôle-titre, en particulier, est doté d’un nombre important d’airs et de duos pour faire valoir l’abattage scénique et vocal d’Anna Judic, première Mam’zelle Nitouche d’une longue série de vedettes.
Le succès ira bien au-delà des espoirs d’Hervé, et se prolongera au XXe siècle à travers des reprises cinématographiques dont l’une des dernières mettra en scène Fernandel, dans le rôle de Célestin créé par Hervé. Traduite dans de nombreuses langues, Mam’zelle Nitouche est encore présente dans la mémoire collective de certaines générations en Russie ou en Italie.
 
 
Nouvelle production
En co-production avec Palazetto Bru Zane France
Opéra de Toulon, Angers Nantes Opéra
Opéra de Limoges, Opéra de Rouen Normandie
Opéra Orchestre National Montpellier Occitanie

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Nom*
  • E-mail*
  • Site web
  • Message*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.