Site officiel de l'Opéra Grand Avignon
  • Faust

    Vendredi 9 juin 2017 à 20h00
    Dimanche 11 juin 2017 à 14h30

    Lire la suite

    A partir de 11 euros

  • 3ème concours OPÉRA Raymond Duffaut JEUNES ESPOIRS 2017

    Vendredi 29 septembre à 20:00 DEMI-FINALE
    Samedi 30 septembre à 20:00 FINALE
    Auditorium du Grand Avignon - Le Pontet

    Lire la suite

    Tarif unique : 15 euros

  • Tous à l’Opéra, XIème édition

    Samedi 6 mai 2017

    Lire la suite

    Entrée libre

  • Anna Bolena

    Dimanche 14 mai 2017 à 14h30
    Mardi 16 mai 2017 à 20h30

    Lire la suite

    A partir de 11 euros

CONCOURS OPÉRA RAYMOND DUFFAUT JEUNES ESPOIRS 2017

Vous avez entre 16 et 26 ans soyez audacieux !
> Règlement du concours #cjeopera 2017 – Opéra Grand Avignon

Macbeth

  • Dates
Dimanche 2 avril 2017 à 14h30
Mardi 4 avril 2017 à 20h30
  • Infos pratiques
  • Tarifs : A partir de 11 euros
  • Durée : 3h00

    Conférence au Foyer du Public "Macbeth"
    par Marielle Khoury
    > Samedi 1er avril à 17h

 
 

Opéra en quatre actes
de Giuseppe Verdi
Livret de Francesco Maria Piave
et Andrea Maffei
d’après la tragédie de Shakespeare
(Editions musicales Ricordi)

 
Direction musicale : Alain Guingal
Direction des chœurs : Aurore Marchand
Etudes musicales : Kira Parfeevets
 
Mise en scène : Frédéric Bélier-Garcia
Assistante à la mise en scène : Caroline Gonce
Chorégraphe : Marion Ballester
Décors: Jacques Gabel
Costumes : Sarah Leterrier
Lumières : Roberto Venturi
 
Lady Macbeth : Alex Penda
Suivante de Lady Macbeth : Violette Polchi
1ère apparition : Christine Craipeau
3ème apparition : Marie Simoneau
 
Macbeth : Juan Jesús Rodriguez
Banquo : Adrian Sampetrean
Macduff : Giuseppe Gipali
Malcolm : Kevin Amiel
Un médecin : Jean-Marie Delpas
2ème apparition : Saeid Alkhouri
Un servo : Jean-François Baron
Un sicario : Pascal Canitrot
Un araldo : Xavier Seince
 
Orchestre Régional Avignon-Provence
Chœur et Ballet de l’Opéra Grand Avignon

 
 
Shakespeare a écrit « la pièce maudite », comme la nomme la légende théâtrale, Verdi en a tiré une tonalité d’une noirceur éblouissante. C’est cette voix que Verdi invente ici, pour la première fois à l’opéra, lorsqu’il dit vouloir pour lady Macbeth, contre tous les canons du bel canto, un timbre « âpre, suffoqué, obscur ». Ici, l’opéra quitte la clarté merveilleuse du chant pour faire résonner les ténèbres qu’il y a en chacun de nous. Macbeth est la pièce et l’opéra du désir. Désir d’être quelqu’un d’autre que soi, plus grand, plus haut ou simplement différent. Désir maudit mais qui nous hante tous, comme une voix intérieure, insomniaque, ne cessant de se proclamer insatisfaite de la place qui nous est assignée sur cette terre. Macbeth est l’opéra de cette voix venimeuse, sombre et terrifiante, qui creuse au plus intime de nous-mêmes, comme s’il fallait des sorcières, des forêts qui avancent, des meurtres, des fantômes et des apparitions pour pouvoir représenter notre désir et notre effroi les plus secrets.
 
Sous la sophistication extrême de sa narration, cet opéra met en branle les sentiments les plus archaïques, les plus enfantins du cœur humain : l’envie, la peur, la lâcheté ; ses personnages sautillent de joie et grelottent d’angoisse, comme un enfant solitaire dans sa chambre obscure au milieu de ses rêves et de ses effrois, guettant parmi les ombres changeantes de la nuit les clés de son destin. « Mettre en scène Macbeth, c’est tenter de mettre en images ce désir venimeux qui nous empoisonne nous-mêmes, cette circularité hallucinée ; c’est essayer de faire humer, sous la fable pleine de bruits et de fureur ce battement, ce martèlement plein de terreur, fébrile et sourd de l’enfance épouvantée en nous. » dit Frédéric Bélier-Garcia.
 
 
Nouvelle production
En co-production avec l’Opéra de Marseille

vos commentaires

  • Posté le : 2/4/2017, 18:53

    Par Jean-Claude BERTRAND

    Merci à l’Opéra Grand Avignon de nous avoir offert un si grand, un si beaux Macbeth de Verdi. Homogénéité, beauté et puissance des voix. Des choristes dignes des plus grandes scènes lyriques. L’orchestre de l’opéra du grand Avignon magistralement conduit par Alain Guingal nous a donné toutes les subtilités verdiennes. Un spectacle qui fera date !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Nom*
  • E-mail*
  • Site web
  • Message*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.