Site officiel de l'Opéra Grand Avignon
  • NOUVEAU

    Lire la suite

    Gratuit

  • Le Feuillet de l’Opéra

    Blog signé Marianne Millet

  • Orphée aux enfers

    Vendredi 28 décembre 2018 à 20h30
    Dimanche 30 décembre 2018 à 14h30
    Lundi 31 décembre 2018 à 20h30
    A l'Opéra Confluence - Avignon

    Lire la suite

    A partir de 13 euros

  • Les 3 ténors français

    Dimanche 9 décembre 2018 à 14h30
    Florian Laconi
    Jean-Pierre Furlan
    Christophe Berry
    A l'Opéra Confluence - Avignon

    Lire la suite

    A partir de 10 euros

Les saltimbanques

  • Dates
Samedi 27 avril 2019 à 20h30
Dimanche 28 avril 2019 à 14h30
A l'Opéra Confluence - Avignon
  • Infos pratiques
  • Tarifs : A partir de 13 euros
  • Durée : 2h55

 
 

Opéra comique en trois actes de Louis Ganne
Livret de Maurice Ordonneau
Adaptation libre de Mireille Larroche

 
Direction musicale Alexandre Piquion
Mise en scène Mireille Larroche
Assistante Francesca Bonato
Scénographie et costumes Camille Vallat
Lumières Arthur Michel
 
Suzanne Dima Bawab
Marion Ségolène Bolard
La directrice Raphaèle Andrieu
Madame Bernardin Julie Mauchamp
 
Grand Pingouin Frédéric Cornille
Paillasse Cyril Héritier
Le directeur Alain Iltis
Alain Jean-François Baron
Le Caméraman Alain Rastoin
 
Orchestre Régional Avignon-Provence
Chœur et Ballet de l’Opéra Grand Avignon
Acrobates, jongleurs et circassiens

 
 
Tout en gardant la dimension festive de l’ouvrage, nous en avons fait une relecture et une transposition contemporaines. Ces Saltimbanques nous permettent d’interroger le statut du spectacle vivant et la place du comédien dans nos sociétés. Tantôt « saltimbanque » « fainéant », « assisté », rejeté aux bancs de la société, tantôt « adulé » « vénéré » jusqu’à l’hystérie, « hyper marchandisé », et intégré dans le système économique et politique dominant, l’artiste de spectacle vivant peut-il survivre aujourd’hui ? Sa pratique a-t-elle encore un sens ?
Le malaise dont souffrent les « saltimbanques » témoigne à sa manière du malaise de notre société. C’est aussi une réflexion sur la fragile frontière qui existe entre la fiction et la réalité. Où commence la représentation ? Où s’achève le réel ? Peut-on faire confiance à un théâtre réaliste ?
Mireille Larroche
 
 
Nouvelle production de l’Opéra Grand Avignon

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Nom*
  • E-mail*
  • Site web
  • Message*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.