Site officiel de l'Opéra Grand Avignon
  • BASTIEN ET BASTIENNE
    BASTIEN ET BASTIENNE

    Samedi 19 Décembre à 16h

    Lire la suite

    À partir de 8 euros

  • LA VEUVE JOYEUSE LEHÁR
    LA VEUVE JOYEUSE

    Dimanche 27 Décembre à 14h30
    Mardi 29 Décembre à 20h30
    Jeudi 31 Décembre à 20h30

    Lire la suite

    À partir de 15 euros

  • (Ré)Ouverture - Saison 2020/2021 - Le programme
    Programme de la saison

  • Le Feuillet de l’Opéra

    Blog signé Marianne Millet

Cher Public,

Bonjour à toutes et à tous,
 
Dans le cadre des décisions annoncées par le Président de la République le 24 novembre dernier, l’Opéra Grand Avignon a le plaisir de se préparer à ouvrir à nouveau ses salles aux spectateurs, à partir du mardi 15 décembre.
 
Cependant, nous vous informons que les trois spectacles ci-dessous sont annulés : (suite…)

LE K OUTCHOU

  • Dates
Mercredi 24 Mars à 16h
  • Infos pratiques
  • Tarifs : À partir de 8 euros
  • L’Autre Scène (Vedène)
    Durée 30mn
    À partir de 2ans et demie.

Chorégraphie Myriam Naisy
Metteur en son et compositeur Jacky Mérit
Concepteur costumes Philippe Combeau
Concepteur lumière Christophe Olivier

Le personnage principal de ce conte écologique est Outchou, né en Amazonie, sur l’arbre hévéa. Son papa Latex et sa maman Elastomère disent qu’il est un sacré numéro ! Il est coloré, imperméable et flexible. Effectivement, Outchou est un cas ! Outchou, très joueur, saute dans des flaques imaginaires chaussé de ses bottes imperméables, et partage des danses rebondissantes avec son ami K d’or. La fée plastique croise sa route, laissant derrière elle une méduse nocive. Outchou craint le monstre pétrole qui envahit l’espace au service du synthétique.
Un univers en suspension, élastique et rebondissant. Sur un montage musical signé Jacky Mérit, les matières sonores et les couleurs défilent comme des paysages. Violoncelle et Kora se mêlent aux percussions et nous offrent l’énergie vitale. Piano et musique électronique rebondissent à la rencontre de Outchou qui rigole, ondule et s’étire.
 
Myriam Naisy a fait le choix de travailler ce matériau car il est ancré dans la mémoire ; dès la naissance d’un enfant, le caoutchouc fait partie de son quotidien et de ses premières expériences tactiles. Et en tant que chorégraphe, c’est une matière qui offre une multitude de possibilités chorégraphiques, elle permet une exploration de l’élasticité, de l’imperméabilité et du rebond.
 
Avec Audrey Hector et Nicolas Maye
 
Compagnie CMN L’Hélice

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Nom*
  • E-mail*
  • Site web
  • Message*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.