Site officiel de l'Opéra Grand Avignon
  • Le Feuillet de l’Opéra

    Blog signé Marianne Millet

  • La Traviata

    Vendredi 8 juin 2018 à 20h30
    Dimanche 10 juin 2018 à 14h30
    Opéra Confluence

    Lire la suite

    A partir de 15 euros

  • SAISON 2017-2018

    LIBERTÉ

  • 4ème concours OPÉRA Raymond Duffaut JEUNES ESPOIRS

    Du 26 au 29 septembre 2018

    Opéra Confluence

NAVETTE OPÉRA, la navette qui vous emmène à l’Opéra !

De mars à juin, la Navette Opéra ne desservira plus les arrêts suivants :
Avignon Poste, St Michel et St Roch. Ils sont remplacés par l’arrêt Gare Centre.
Pour toute information, cliquez ICI

La Traviata

  • Dates
Vendredi 8 juin 2018 à 20h30
Dimanche 10 juin 2018 à 14h30
Opéra Confluence
  • Infos pratiques
  • Tarifs : A partir de 15 euros
  • Durée : 3h

    Conférence "La Traviata"
    par Marc Andrieu
    > Samedi 2 juin à 17h
    Maison Jean Vilar

 
 

Opéra en trois actes de Giuseppe Verdi
Livret de Francesco Maria Piave
d’après La Dame aux camélias
d’Alexandre Dumas fil

 
Direction Samuel Jean
Direction du Chœur Aurore Marchand
Études musicales Hélène Blanic
 
Mise en scène
Stefano Mazzonis di Pralafera
Décors Edoardo Sanchi
Costumes Kaat Tilley
Lumières Franco Marri
 
Violetta Valéry Maria Teresa Leva
Flora Bervoix Sophie Pondjiclis
Annina Aline Martin
Alfredo Germont Davide Giusti
Giorgio Germont Ernesto Petti
Gastone de Letorieres Eric Vignau
Il Barone Douphol Jean-Marie Delpas
Il Marchese d’Obigny Hugo Rabec
Il Dottore Grenvil Georgios Iatrou
Giuseppe Olivier Trommenschlager
 
Orchestre Régional Avignon-Provence
Chœur de l’Opéra Grand Avignon

 
 
La Traviata fait partie de ce que l’on appelle désormais la trilogie populaire de Giuseppe Verdi (les deux autres opéras étant Rigoletto et Il Trovatore). Elle permettra au compositeur italien de connaître, une gloire non seulement internationale, mais de son vivant. Il considéra par ailleurs que La Traviata était l’opéra le plus en phase avec l’époque fabuleuse qu’il traversait alors.
 
Dans sa mise en scène, Stephano Mazzonis di Pralafera a voulu débuter l’opéra par la vente aux enchères des biens de l’héroïne après sa mort, comme dans l’œuvre originale de Dumas fils et conformément à ce qui s’est passé à la fin de la vie de Marie Duplessis. De là, sa vision tient compte des intentions de Verdi en transmettant les sentiments douloureux d’une femme aimée et méprisée dans le même temps par une société bourgeoise irrespectueuse des bons et vrais sentiments.
Les camélias, les fleurs préférées de La Dame aux Camélias, sont aussi le fil rouge qui lie toute l’histoire et sont omniprésents pendant tout l’opéra. Ils sont le symbole de la disponibilité de l’héroïne : quand Violetta est disponible, elle porte un camélia blanc et, cinq jours par mois, elle porte un camélia rouge.
 
 
Production de l’Opéra Royal de Wallonie

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Nom*
  • E-mail*
  • Site web
  • Message*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.