Site officiel de l'Opéra Grand Avignon
  • Le Feuillet de l’Opéra

    Blog signé Marianne Millet

  • Dialogues des carmélites

    Dimanche 28 janvier 2018 à 14h30
    Mardi 30 janvier 2018 à 20h30
    Opéra Confluence

    Lire la suite

    A partir de 15 euros

  • SAISON 2017-2018

    LIBERTÉ

  • Les mousquetaires au couvent

    Vendredi 29 décembre 2017 à 20h30
    Samedi 30 décembre 2017 à 20h30
    Dimanche 31 décembre 2017 à 20h30
    Opéra Confluence

    Lire la suite

    A partir de 12 euros

NAVETTE OPÉRA, la navette qui vous emmène à l’Opéra !

La navette Opéra est mise en place pour vous transporter facilement sur les différents lieux de spectacles. Elle vous prend en charge sur l’ensemble des arrêts des remparts d’Avignon et vous dépose à l’Opéra Confluence (Avignon), à L’Autre Scène (Vedène), à la Chartreuse (Villeneuve lez Avignon) et au Pôle Culturel Jean Ferrat (Sauveterre).
Pour toute information, cliquez ICI

Hymne à la liberté

  • Dates
Samedi 28 octobre 2017 à 17h
Conservatoire du Grand Avignon - Amphithéâtre Mozart
  • Infos pratiques
  • Tarifs : A partir de 6 euros
  • Durée : 1h15

 
 

D’après le Dictionnaire philosophique portatif
de Voltaire
Adaptation de Jean-Claude Idée

 
Présentation Jean-Claude Idée
Comédien Jacques Neefs
Comédienne Annette Brodkom
 
Roland Conil piano
 
 
Le Dictionnaire philosophique portatif paraît à Genève, en 1764, clandestinement et sans nom d’auteur, pour éviter la censure. Pourtant, c’est bien de l’œuvre capitale et du testament philosophique de Voltaire dans lequel il exprime toute sa pensée qu’il s’agit. Il écrit : « Je me suis fait, dans l’ordre alphabétique, mot par mot, un petit tribunal, assez libre, où comparaissent la superstition, le fanatisme, l’extravagance et la tyrannie ».
On trouve en effet dans ce livre de quoi s’instruire et s’amuser, car l’humour voltairien est partout présent, mais aussi de quoi s’exercer à la pensée complexe. Réfléchissons par exemple à ces deux propositions en apparences contradictoires : « La foi consiste à croire ce que la raison ne croit pas … Si Dieu n’existait pas il faudrait l’inventer ».
 
L’abominable petit livre est condamné par le Parlement de Paris en 1765 et mis à l’index par le Vatican la même année. En 1766, l’exemplaire que possédait le Chevalier de La Barre est cloué sur son torse et brûlé avec lui en place publique, tous deux condamnés pour impiété…
 
 
Production Utopies en marche et Universités Populaires du Théâtre

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Nom*
  • E-mail*
  • Site web
  • Message*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.