Site officiel de l'Opéra Grand Avignon
  • Programme de la saison 2019 2020 : Fraternité
    Programme de la saison

  • DEVENEZ MÉCÈNE et participez au financement des nouveaux fauteuils de la Grande Salle de l’Opéra Grand Avignon !

    Lire la suite

    à partir de 500 euros

  • Le Feuillet de l’Opéra

    Blog signé Marianne Millet

COVID-19 // ANNULATIONS JUSQU’AU 15 AVRIL 2020

Par arrêté du Ministre des Solidarités et de la Santé en date du 14 mars 2020 et publié au Journal Officiel le 15 mars 2020, relatif notamment à la fermeture des salles de spectacles sur le territoire de la République afin de ralentir la propagation du virus Covid-19, l’Opéra Grand Avignon se voit contraint d’annuler les spectacles, les concerts et les actions culturelles jusqu’au 15 avril 2020.
 
⚠️ Les spectateurs ayant des places pour les spectacles seront remboursés. Merci de nous envoyer le scan de vos billets / mails de confirmations de réservations, et votre rib à billetterie.opera@grandavignon.fr
 
Compte-tenu de la situation exceptionnelle, nous procèderons aux remboursements dans les meilleurs délais. Merci de votre compréhension !
 
L’ensemble des équipes de l’Opéra est extrêmement triste de devoir ainsi baisser le rideau.
 
De nouvelles informations seront communiquées, au gré de l’évolution de la situation, via les supports de communication de l’Opéra Grand Avignon : site internet et réseaux sociaux.

Enfanté par l’oubli

  • Dates
Jeudi 17 octobre à 20h30
  • Infos pratiques
  • Tarifs : À partir de 10 euros
  • Opéra Confluence
    Durée 1h30

 

Musiques de Gustav Mahler
et de Dominique Lièvre
Textes de Ada Bonora
Éric Breton direction

avec
Coline Dutilleul mezzo-soprano
Ada Bonora récitante
Orchestre Régional Avignon-Provence
 
Mettre en écho les Kindertotenlieder de Gustav Mahler avec les poèmes de Ada Bonora, c’est un peu pour moi, appeler l’aurore avec son cortège de peur issue de cette nuit où les hommes ivres de leur image en oublient la fragilité et la beauté de l’enfance.
L’idée de croiser cette œuvre majeure de Mahler en en faisant une adaptation pour orchestre à cordes, harpe et mezzo-soprano avec cette création en forme de cycle appelant dans chacun de ses gestes un prénom d’enfant comme pour nous rappeler que partout et constamment dans notre monde contemporain, on tue, condamne, maltraite, ignore, notre propre avenir, est pour moi une nécessité. Omar, Awa, Ismaël, Zayane, Tierno, Nouh, Sanjukta, autant de prénoms d’enfants qui résonnent dans cette fin de nuit dont l’aube tarde à arriver ! Dominique Lièvre
 
 
Nouvelle production de l’Opéra Grand Avignon

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Nom*
  • E-mail*
  • Site web
  • Message*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.