Site officiel de l'Opéra Grand Avignon
Cher public,

 
Nous sommes heureux de vous accueillir prochainement à l’occasion de la saison (ré)OUVERTURE de l’Opéra Grand Avignon. Cette nouvelle saison 2020/2021 se fera dans le respect des contraintes sanitaires en vigueur aujourd’hui. A cet effet, un protocole spécifique est mis en place, les mesures vous sont décrites ci-dessous :
 
La désinfection des mains dès l’entrée de l’Opéra Confluence et de L’Autre Scène. Du gel hydro-alcoolique est à votre disposition
Pour toute personnes âgée de 11 ans et plus, le port du masque est obligatoire dans l’enceinte de l’Opéra Confluence, à L’Autre Scène et dans les autres lieux de la programmation de l’Opéra Grand Avignon, mais aussi pendant la durée du spectacle. Toute personne ne possédant pas de masque se verra refuser l’accès aux salles de spectacles
Un marquage au sol et un fléchage indique le sens de circulation à respecter
Le vestiaire est fermé. Les gros sacs et valises seront refusés à l’entrée
Le bar est fermé
SI LES LIEUX DES CONCERTS ET DES SPECTACLES DE LA PROGRAMMATION DE L’OPERA GRAND AVIGNON SE SITUENT EN ZONE ROUGE, la capacité d’accueil du public sera alors réduite. Un fauteuil sera laissé vide entre chaque spectateur, chaque couple, chaque famille ou chaque groupe. Les couples, familles ou groupes doivent se présenter en même temps à l’ouverture des salles de spectacle. Aussi, nous vous garantissons votre placement dans la série et le rang choisis lors de votre réservation. Cependant, afin de respecter la distanciation sociale, nous pourrions être amenés à vous déplacer sur le même rang et dans la même série
L’ouverture des portes d’accès aux salles de l’Opéra Confluence est avancée à 45 minutes, et 30 minutes à L’Autre Scène. Il vous sera demandé de rejoindre vos places immédiatement
La sortie du public est organisée dans un ordre précis. Merci de suivre les instructions données par le personnel de salle
 
 
Ces mesures sont susceptibles d’évoluer en fonction de la situation sanitaire et des instructions gouvernementales pour lutter contre la Covid-19.
 
Nous vous remercions de respecter ces consignes afin de vous protéger et de protéger les artistes et le personnel de l’Opéra Grand Avignon.
 
Merci de votre compréhension.
Très belle saison (ré)OUVERTURE à toutes et à tous !
 
Le service communication de l’Opéra Grand Avignon

DON GIOVANNI (MOZART)

  • Dates
23 et 27 Avril à 20h30
25 Avril à 14h30
  • Infos pratiques
  • Tarifs : À partir de 10 euros
  • Opéra Grand Avignon Durée : 2h30

Direction musicale Debora Waldman
Mise en scène Frédéric Roels
Scénographie Bruno de Lavenère
Costumes Lionel Lesire
Lumières Laurent Castaingt
Assistante à la mise en scène Nathalie Gendrot

Opéra en deux actes
Livret de Lorenzo da Ponte
Création à Prague le 29 octobre 1787
Chanté en italien et surtitré en français

 
« Il y a là-dedans, comment dire, une grande bousculade. Bousculade d’époques, bousculade de catégories sociales, bousculade de codes musicaux et théâtraux. Tout ceci ressemble à l’antichambre de l’enfer, une antichambre certes joyeuse et festive, où l’on avance masqué. C’est à ne plus s’y retrouver. L’enfer, peut-être, sera plus reposant.
Ce sont les femmes qui mènent la danse. Donna Anna, la noble fiancée de Don Ottavio, est jeune et craint de se laisser enfermer dans le carcan du mariage. Elle y viendra peut-être un jour, mais pas tout de suite. Avant cela, elle a besoin de vivre. Donna Elvira, femme seule, abandonnée, amoureuse, est peut-être le seul amour véritable de Don Giovanni, celle à laquelle il aurait pu s’attacher mais qu’il a fuie. Elle est sans doute d’une autre époque. Et Zerlina enfin, la seule véritable héroïne de l’histoire, a compris avant tout le monde le personnage à qui elle avait affaire, et le parti qu’elle pouvait en tirer. D’un statut social inférieur aux nobles qui l’entourent, elle agit. En maîtresse, elle succombe à la séduction de Don Giovanni et y prend du plaisir. Elle est tournée vers l’avenir et une certaine idée de la liberté féminine.
Face à cet agir des femmes, les hommes font pâle figure. Le personnage principal, Don Giovanni, focalise sur lui toutes les relations de désir sexuel et amoureux. Il fanfaronne, mais il fuit. Le catalogue de ses conquêtes est non seulement irréaliste, il me paraît aussi faux qu’un jeu de télé-réalité. En vérité, l’histoire de Don Giovanni, les histoires de Don Giovanni puisqu’il faut parler au pluriel, sont les histoires de nombreux échecs amoureux. Tentatives ratées, espoirs déçus, ponctués de quelques conclusions sans lendemain. Don Giovanni n’a rien à dire, rien à révéler de lui-même ! C’est un personnage en fuite, un voyageur, un nomade, à qui la seule idée de poser ses valises quelque part provoque la nausée. Don Giovanni est un anarchiste au sens étymologique, quelqu’un sans principe, sans boussole. Son insatiabilité sexuelle est le reflet de son incapacité à vivre quoi que ce soit dans la durée.
 
Il n’a comme seul véritable admirateur que son valet Leporello, le perpétuel second, qui se verrait bien le premier. Je vis cet opéra comme un chemin, non comme un état. Certes Don Giovanni est de notre époque, qui en douterait ? Certes Don Giovanni est d’ici et maintenant, mais aussi d’hier et de demain, et de là-bas. Ma mise en scène fuit comme le personnage principal, elle ne s’impose que par la mobilité et la dynamique qu’elle suscite. Et jamais les choses ne semblent installées. »
Frédéric Roels
 

Donna Anna Gabrielle Philiponet
Donna Elvira Anaïk Morel
Zerlina Eduarda Melo
Don Giovanni Charles Rice
Leporello Tomislav Lavoie
Don Ottavio Lianghua Gong
Masetto Aimery Lefèvre
Il commendatore Renaud Delaigue
 
Orchestre Régional Avignon-Provence
Choeur de l’Opéra Grand Avignon

 
Production Opéra de Rouen Normandie

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Nom*
  • E-mail*
  • Site web
  • Message*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.