Site officiel de l'Opéra Grand Avignon
  • Temps fort de la saison
    MIDI à l’Opéra !

    5 novembre 2021
    3 décembre 2021
    21 janvier 2022
    11 mars 2022
    3 juin 2022

    Lire la suite

    Entrée Libre

  • Storm
    [Reporté] STORM – EMILIO CALGANO

    Samedi 19 Février à 20h30
    Dimanche 20 Février à 16h

    Lire la suite

    À partir de 15€

  • Le Feuillet de l’Opéra

    Blog signé Marianne Millet

STORM – EMILIO CALGANO

Date / Heure
Date(s) - 20/02/2022
16:00 - 17:00

Emplacement
L'Autre Scène

Catégories


Chorégraphie
Emilio Calcagno
Lumières
Hugo Oudin
Ballet de l’Opéra Grand Avignon


Pièce pour 12 danseurs
Le mythe du déluge est présent dans de nombreux récits religieux et mythologiques. Certains affirment même que les similarités entre les récits sumériens, islamiques, hébraïques ou encore hindous pourraient s’expliquer par un cataclysme majeur ayant marqué l’humanité dans son ensemble. Si le déluge est généralement associé à l’idée de l’eau, la tempête joue toujours un rôle important dans le processus de purification déclenché par les divinités contre l’humanité. Dans L’épopée de Gilgamesh, la tempête est le signe annonciateur de la catastrophe à venir. Car si le vent est source de vie et d’énergie, il est également destructeur.
« Pour ma première création avec les danseurs du Ballet de l’Opéra Grand Avignon, j’ai imaginé une écriture chorégraphique que je qualifie de perturbatrice. Seul partenaire sur scène, le vent. A l’aide de ventilateurs industriels, le vent pourra souffler jusqu’à 90 km/h. De forte puissance, mais modulable, les ventilateurs vont jouer un rôle de perturbateur du mouvement. Perte de contrôle, résistance physique, repoussés et contraints, les corps des danseurs se réduiront à un groupement de particules en proie à la tempête, qui les balaye et tente de les effacer de la surface de la scène. Pour cette création, je souhaite donc repousser les limites du corps du danseur.
Sous forme de solo, duo, trio, et d’ensemble, la danse s’exprimera en créant sur scène une sorte de magma chorégraphique de corps essayant entre eux de s’aider pour survivre. La danse leur permettra-elle d’exister de résister ?
J’emmènerai les danseurs dans un travail très physique, dans des mises en situation où le corps n’aura pas de relâche… toujours sous tension ou presque…
Comment le corps réagit-il face à une catastrophe naturelle ?
Comment se défendre face à un phénomène naturel dévastateur ? Il y a sûrement dans STORM une forme d’urgence à créer. Poser les choses pour aller à l’essentiel.»

Emilio Calcagno