Site officiel de l'Opéra Grand Avignon
  • Programme de la saison 2019 2020 : Fraternité
    Programme de la saison

  • DEVENEZ MÉCÈNE et participez au financement des nouveaux fauteuils de la Grande Salle de l’Opéra Grand Avignon !

    Lire la suite

    à partir de 500 euros

  • Le Feuillet de l’Opéra

    Blog signé Marianne Millet

COVID-19 // ANNULATIONS JUSQU’AU 15 AVRIL 2020

Par arrêté du Ministre des Solidarités et de la Santé en date du 14 mars 2020 et publié au Journal Officiel le 15 mars 2020, relatif notamment à la fermeture des salles de spectacles sur le territoire de la République afin de ralentir la propagation du virus Covid-19, l’Opéra Grand Avignon se voit contraint d’annuler les spectacles, les concerts et les actions culturelles jusqu’au 15 avril 2020.
 
⚠️ Les spectateurs ayant des places pour les spectacles seront remboursés. Merci de nous envoyer le scan de vos billets / mails de confirmations de réservations, et votre rib à billetterie.opera@grandavignon.fr
 
Compte-tenu de la situation exceptionnelle, nous procèderons aux remboursements dans les meilleurs délais. Merci de votre compréhension !
 
L’ensemble des équipes de l’Opéra est extrêmement triste de devoir ainsi baisser le rideau.
 
De nouvelles informations seront communiquées, au gré de l’évolution de la situation, via les supports de communication de l’Opéra Grand Avignon : site internet et réseaux sociaux.

Le Misanthrope

Date / Heure
Date(s) - 02/02/2020
17:30 - 19:10

Emplacement
Opéra Confluence

Catégories


 

Jean-Marc Dumontet Production
Pièce de Molière
Mise en scène Peter Stein
Assistance à la mise en scène Nikolitsa Angelakopoulou
Décors Ferdinand Woegerbauer
Costumes Anna Maria Heinreich
Lumières François Menou

Avec
Lambert Wilson,
Jean-Pierre Malo,
Hervé Briaux,
Brigitte Catillon,
Manon Combes,
Pauline Cheviller,
Paul Minthe,
Léo Dussollier,
Patrice Dozier,
Jean-François Lapalus,
Dimitri Viau.
 
Molière écrit Le Misanthrope « ou L’Atrabilaire amoureux » avec l’énergie d’un être révolté. Une fougue contre la trahison, contre les gens de la cour qui font et défont les réputations. En opposant à la vanité du monde l’amour absolu d’Alceste (Lambert Wilson) pour Célimène, Molière exprime une intransigeance, un idéalisme qui défieront le temps. Une pièce décrite par ses contemporains comme « le portrait du siècle », un chef d’œuvre. Faut-il fuir ce que l’on exècre et se retirer du monde ? Ou sommes-nous condamnés à composer avec nos semblables ?
 
« Il y a longtemps qu’on n’avait pas vu un Misanthrope de Molière si sauvagement amoureux, si brutalement romantique (…) Lambert Wilson est magnifique » Télérama Sortir
 
« Remarquable (…) un Lambert Wilson passionné » Le Parisien
 
 
Coproduction avec le Théâtre Montansier, Versailles
 

Le Misanthrope

Le Misanthrope